Quelle différence entre le LMNP classique et la loi Bouvard ?

Le LMNP classique, via des investissements dans les résidences services, pour préparer la retraite, et avoir des revenus complémentaires, est l’excellente formule, pour un certain temps, pour beaucoup d’investisseurs. Mais, depuis le 1er janvier 2009, la date de création de la nouvelle loi Censi Bouvard, ces derniers sont obligés de bien réfléchir de leurs choix, entre ces deux dispositifs de défiscalisation locative en meublé. Mais pour y mieux fixer, il faut, tout simplement, savoir faire la différence entre les deux. 

Censi Bouvard ou LMNP classique ?

Aujourd’hui, deux choix s’offrent aux investisseurs, pour un investissement immobilier meublé locatif en résidence de services. À savoir, l’investissement Censi Bouvard, ou LMNP classique

Les investisseurs concernés

          LMNP

Ce dispositif concerne aux investisseurs qui s’intéressent aux revenus complémentaires défiscalisés. Ces derniers sont garantis par un bail commercial de longue durée. En général, ce type d’investissement est destiné à des contribuables qui se trouvent dans une Tranche Marginale d’imposition (TMI) égale ou supérieure à 30 %. En fait, leur objectif, c’est de préparer leur retraite, en générant un complément de revenus défiscalisés. Il faut remarquer que pour les contribuables assujettis à l’ISF, il est possible de réaliser l’opération en démembrement, afin de sortir le logement de la base de calcul.

          Censi-Bouvard

Quant à la loi Censi Bouvard, elle s’adresse essentiellement à des contribuables, qui payent moins de 3 000 € d’impôts, dont la TMI n’excède pas 14 %. Ainsi, elle donne la possibilité de développer son patrimoine, avec l’aide d’une réduction d’impôts, avec un investissement initial. L’objectif d’une telle opération est de se constituer un patrimoine, avec un budget limité, et de préparer sa retraite avec un effet de levier, grâce à l’économie d’impôt réalisée, et au financement.

Les fonds de chaque dispositifLMNP classique

          LMNP, des amortissements

Le LMNP permet, aux investisseurs, de tirer des revenus défiscalisés de leurs investissements, notamment grâce à l’amortissement. En effet, ils peuvent déduire la valeur du bien immobilier acquis, sur une période de trente ans, en plus de celle des meubles et équipements du logement, sur 5 à 10 ans, de leurs revenus locatifs. De telle sorte qu’ils peuvent échapper pour tout ou partie à l’impôt. Ils bénéficient ainsi d’une source de revenus complémentaires moins, voire non fiscalisée. Il faut noter que l’amortissement, combiné avec la déduction des intérêts d’emprunt, permet aux investisseurs LMNP de réaliser une opération fiscalement neutre, pendant 20,  ou 30 ans.

          Censi Bouvard, une réduction d’impôts

En Censi Bouvard, les investisseurs ne peuvent pas amortir la valeur d’achat du logement. Par contre, ils peuvent profiter d’une réduction d’impôts équivalents à 11 %, du montant de l’investissement HT, dans la limite de 300 000 €, pour une période de 9 ans, ainsi que le remboursement de la TVA du bien immobilier. À noter que si le montant de la réduction d’impôts dépasse le montant d’impôt à payer, celui-ci peut être reportable durant 6 ans. Et aussi, au-delà de ce montant maximum éligible, les frais sont amortissables. Il est également possible d’amortir le mobilier qui n’est pas éligible à l’avantage fiscal de la loi Censi Bouvard.

Enfin, pour les biens éligibles, les deux dispositifs autorisent généralement les résidences services. Tout de même, ce qui différencie le LMNP de la loi Cenci Bouvard, c’est qu’il accepte, en plus, les logements classiques.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *